Message de la Protection civile à l’occasion de la commémoration des quatorze ans du Séisme du 12 janvier 2010

Message de la Protection civile à l’occasion de la commémoration des quatorze ans du Séisme du 12 janvier 2010

Ce 12 janvier 2024, le système national de gestion des risques de désastres haïtien commémore le séisme dévastateur qui a frappé le pays le 12 janvier 2010. Quatorze ans plus tard, nous continuons de nous souvenir des vies perdues, des communautés fragilisées, des infrastructures détruites tout en construisant la résilience de notre peuple.

En cette journée de commémoration, la direction générale de la Protection civile se tient aux côtés de chaque haïtienne et haïtien pour rendre hommage aux victimes, continuer à exprimer sa solidarité envers les survivants, et renouvelle son engagement à accompagner la population entière dans la réduction de nos vulnérabilités multiples.

C’est le moment aussi de s’appuyer sur les fruits de cet engagement pour aller de l’avant. Nous soulignons les progrès réalisés pour la construction d’un pays plus résilient. Afin d’assurer la continuité, le Système national de gestion des risques de désastres (SNGRD), à travers la Protection civile, ne cesse de renforcer la capacité des acteurs départementaux, communaux et locaux pour de meilleures réponses en situation d’urgence. Nous profitons pour honorer les brigadiers, volontaires et partenaires qui œuvrent sans relâche pour secourir et soutenir nos concitoyens dans les moments difficiles.

Cette journée se doit d’être un double rappel : d’abord, en guise de devoir de mémoire, ensuite, un rappel à tous les secteurs et partenaires, de l’importance cruciale de la planification pour anticiper et répondre efficacement aux risques multiples auxquels le pays est confronté, à tous les niveaux. Que ce soit face aux menaces sismiques, aux phénomènes météorologiques extrêmes ou à d’autres dangers, la planification est un outil incontournable pour protéger les communautés et sauver des vies, et l’engagement, un levier majeur de nos stratégies.

Pour cela, nous réaffirmons donc notre engagement dans la préparation aux catastrophes, la construction de la résilience communautaire et d’un avenir sûr. En travaillant ensemble, nous pouvons continuer à anticiper les événements dangereux, mieux y faire face (comme lors du séisme du 14 août 2021), surmonter les défis qui se présentent et construire une Haïti plus résiliente.
Engageons-nous à honorer la mémoire des victimes en travaillant de manière proactive pour un avenir où notre pays, fort de sa planification, peut résister et se relever face à l’adversité.

“Que la mémoire de ceux que nous avons perdus nous inspire à travailler sans relâche pour un avenir meilleur”.

14 ane aprè: Angajman n se boukliye pou pwoteje lavi n ak asire avni n!

Aucun commentaire trouvé.

Personne n'a encore laissé de commentaire pour cet article !

<