Éducation aux Risques: Les Élèves du Grand Sud observent et proposent des solutions pratiques pour renforcer la sécurité communautaire

Éducation aux Risques: Les Élèves du Grand Sud observent et proposent des solutions pratiques pour renforcer la sécurité communautaire

Le mercredi 6 décembre 2023, une session d’observation urbaine a eu lieu dans la commune de Corail, Grand’Anse. Cette session a réuni 157 élèves, dont 72 fillettes, accompagnés de 25 agents volontaires de la Protection civile et de la Croix-Rouge haïtienne.

Deux jours plus tard, une deuxième session a eu lieu à Saint-Jean du Sud, plus précisément dans la 1re section communale Tapion. Cette session a rassemblé 264 élèves, majoritairement des filles. Les responsables de l’EFACAP de Carrefour Joute avaient exprimé le souhait d’une participation plus importante, idéalement pour 200 personnes par session.

Les 421 enfants, adolescents et adolescentes des trois cycles de l’enseignement fondamental ont participé à cette activité, répartis en groupes de 20 en moyenne. Munis de cartes, ils ont observé leur communauté avec un regard de gestionnaires des risques en herbe, relevant des aspects positifs ou négatifs liés à l’exposition, la sensibilité et les capacités de leur communauté par rapport aux risques majeurs.

Dans les deux localités, Corail et Saint-Jean, les groupes ont identifié plusieurs problèmes et ont proposé des solutions. Ces propositions ont été présentées devant des directrices et directeurs départementaux de la Protection civile, de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle, ainsi que des responsables de la Croix-Rouge haïtienne et d’autres partenaires techniques de la direction générale de la Protection civile (DGPC) présents aux séances de restitution.

Cette double session d’observation urbaine, intitulée en créole “m ap founi je gade kominote m”, marque le début d’un programme de renforcement de l’éducation aux risques dans le cadre du PGRAC. Ce programme est mis en œuvre par la DGPC en partenariat avec le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle, et financé par la Banque mondiale.

Au cours des douze prochains mois, une vingtaine d’écoles du Grand Sud accueilleront cette activité ainsi que d’autres interventions dans le cadre de ce programme de renforcement de l’éducation aux risques.

-FIN-

Aucun commentaire trouvé.

Personne n'a encore laissé de commentaire pour cet article !

<