Clôture de la saison cyclonique 2023 en Haïti

Clôture de la saison cyclonique 2023 en Haïti

Port-au-Prince, le 30 novembre 2023: La direction générale de la Protection civile (DGPC) annonce la fin officielle de la saison cyclonique 2023, période critique de forte exposition d’Haïti aux événements hydrométéorologiques.
Cette année, le pays a été relativement épargné des évènements cycloniques marquants, jusqu’au passage de la dépression tropicale #22 dans les Caraïbes centrales, mi-novembre. Ce potentiel cyclone tropical a causé la mort de 5 personnes dans le Grand Sud, des dégâts considérables dans le secteur agricole et quelques incidents côtiers.

Le bilan global de la saison 2023 dans l’Atlantique, les Caraïbes et le golfe du Mexique concorde avec les prévisions, avec 14 phénomènes nommés, parmi lesquels six ont été classés ouragans dont deux de catégorie majeure. Cette période a mis en avant l’importance de la préparation continue pour faire face aux risques naturels. La collaboration efficace entre l’Unité hydrométéorologique, la DGPC et le Secrétariat permanent de gestion des risques de désastre (SPGRD) a d’ailleurs permis de maintenir la surveillance et la préparation pendant toute la saison.
En dépit d’une relative accalmie de la saison cyclonique, Haïti a fait face à des défis inattendus en 2023, soulignant la complexité des risques auxquels le pays est exposé. La résurgence du choléra et les déplacements provoqués par les violences de gangs armés ont accentué la vulnérabilité des communautés.

En même temps, le Système national de gestion des risques de désastre (SNGRD) a conduit des actions significatives, dont l’initiation de la mise en place du Service d’alerte précoce multi-aléa d’Haïti (SAPMAH), qui devra renforcer davantage la capacité d’alerte et de communication face aux événements hydro-climatiques.

Il a procédé à la construction d’abris multifonctions dans les Nippes et la réhabilitation d’abris d’évacuation dans le département du Sud, dans le cadre du Projet de gestion des risques et de résilience aux aléas climatique (PGRAC) et d’une collaboration avec l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

En septembre, le SPGRD, fraichement redynamisé, a lancé le processus d’élaboration du premier Plan opérationnel triennal du Plan national de gestion des risques de désastre 2019-2030, préconisant en priorité l’intégration effective de la réduction des risques de désastre dans les programmes et projets de développement.

Le SNGRD en profite pour réaffirmer son engagement à multiplier les interventions de réduction des risques de catastrophe en Haïti, aujourd’hui très vulnérable aux aléas naturels et aux crises sociopolitiques. Tout en saluant la contribution continue de la société civile, des médias et des partenaires techniques et financiers, le SNGRD encourage le renforcement des partenariats pour la promotion de la connaissance et de la compréhension des risques multiples, en vue de l’atténuation des risques au profit des communautés locales.

En ce 30 novembre, la DGPC demande à la population de demeurer attentive face aux phénomènes météorologiques, tout en rappelant que la préparation et la sensibilisation aux risques majeurs demeurent des priorités même au-delà de la saison cyclonique.

-FIN-

Aucun commentaire trouvé.

Personne n'a encore laissé de commentaire pour cet article !

<